Type d'inflorescence d'aspect globuleux et dense formée par la juxtaposition de nombreuses fleurs.

Oxybasis rubra (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch

Amaranthacées

Ansérine rouge, Chenopode rouge.

Photographies

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Oxybasis rubra
Plante dressée.
Nombreuses inflorescences axillaires et terminales.
Oxybasis rubra
Tige cannelée.
Feuilles vertes et luisantes sur les deux faces, nettement pétiolées, toutefois la base du limbe se raccorde en mourant au pétiole.
Oxybasis rubra
Feuilles assez charnues et luisantes, profondément et irrégulièrement dentées.
Les inflorescences axillaires émergent parmi les feuilles de la tige.
Oxybasis rubra
Fleurs vertes à rougeâtres, groupées en glomérules denses.
Les étamines émergent de certaines des fleurs.

Pour en savoir plus

Références: Oxybasis rubra (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch
Synonymes: Chenopodium rubrum; Voir T.B.
Code nomenclatural: bdtfx-nn-119632
Code   taxonomique: 2358
Signes particuliers: Plante de 0,15 à 1 m. ; les quelques ramifications se développent dès la base.
Les fleurs, très réduites, sont groupées en glomérules denses, eux-mêmes disposés en épis devenant bruns à maturité.
Épis axillaires et épis terminaux sont accompagnés de feuilles.
Mode de vie: Plante annuelle.
Floraison de VII à IX.
Plante de lumière.
Sols humides, riches en nutriments azotés.
Biotope: Friches rudérales, grèves de la Loire à l'étiage.
Fréquence locale: Assez rare.
Usages:
Histoire & histoires: Etymologie:
 - Chenopodium
 - rubrum : rouge
Dernière modification le : 2016-12-23
Retour page précédente