Arbre perdant ses feuilles à la mauvaise saison.
Arbre à feuilles caduques.
Une drupe est un fruit charnu à noyau,
comme la cerise, l'abricot ou l'olive.
plante possédant des fleurs mâles et femelles réparties sur le même pied
(les fleurs sont unisexuées).

Morus alba L.

Moracées

Mûrier blanc, Mûrier commun.

Photographies

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Morus alba
Morus alba
Arbre à port étalé.
Le Mûrier supporte la taille. Ici, elle a été sévère et quelconque...mais l'arbre a résisté !
Morus alba
L'écorce est profondément crevassée
Morus alba
Morus alba
Les feuilles, brillantes, sont alternes et pétiolées.
Le limbe, irrégulièrement denté, peut prendre des formes variées : simples, ou lobées.

Pour en savoir plus

Références: Morus alba L.
Synonymes: Voir T.B.
Code nomenclatural: bdtfx-nn-42960
Code   taxonomique: 3849
Signes particuliers: Arbre atteignant couramment une quinzaine de mètres mais pouvant en atteindre le double.
Les fleurs mâles sont groupées en chatons cylindriques. Les fleurs femelles sont réunies en un chaton globuleux.
Le fruit est une drupe portée par un long pédoncule.
Mode de vie: Arbre caducifolié; monoïque
Floraison de IV à V. ; fructification mature de VII à IX.
Biotope: Espèce introduite ; surtout sensible à la douceur du climat.
Fréquence locale: Arbre qui n'est plus planté depuis l'extinction de l'élevage du vers à soie ; il devient rare de ce fait.
Usages: Utilisé pour son feuillage, unique aliment du vers à soie.
Son fruit est comestible.
Actuellement arbre d'ornement, son bois est apprécié en ébénisterie.
Histoire & histoires: Etymologie:
 - Morus
 - albus : blanc. Il s'agit de la couleur de ses bourgeons et non pas celle du fruit qui, certes peut être blanc, mais aussi rose ou violet.

Arbre originaire d'Asie méridionale, introduit en France au XV° siècle avec le développement de l'élevage du vers à soie.
Dernière modification le : 2016-12-23
Retour page précédente