Plante dont les parties pérennantes
(dans ce cas très souvent des bulbes ,des rhizomes ou des tubercules)
sont enfouis au-dessous de la surface du sol.
Litt: qui aime la lumière
Se dit d'une plante qui ne se développe
bien qu'en plein soleil.

Muscari comosum (L.) Miller

Hyacinthacées

Muscari à toupet, Ail à toupet, Muscari chevelu, Oignon de serpent, Ayault.

Photographies

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Muscari comosum
Plantes fréquemment groupées.
Tiges florales dressées.
Muscari comosum
Différents types de fleurs :
- les inférieures, brunes, sub-horizontales et espacées les unes des autres.
- les supérieures, dont le bleu vif teinte aussi les pédoncules, sont redressées.
Muscari comosum
Sommet de l'inflorescence : les fleurs sont organisées en une sorte de houpe. Ces fleurs sont stériles.

Pour en savoir plus

Références: Muscari comosum (L.) Miller
Synonymes: Voir T.B.
Code nomenclatural: bdtfx-nn-43036
Code   taxonomique: 6343
Signes particuliers: Plante de 0,20 à 0,50 m.
Gros bulbe brun-rougeâtre.
Trois à quatre feuilles linéaires de 10 à 15 cm. de long, de port assez lâche.
Le fruit est une capsule.
Mode de vie: Vivace ( géophyte à bulbe).
Floraison de IV à VII.
Héliophile .
Sols plutôt secs.
Biotope: Champs, vignes, bordures des chemins.
Fréquence locale: Assez commun.
Usages: Pas d'usage répertorié.
Histoire & histoires: Etymologie:
 - Muscari, vient du grec moschos : musc, allusion au caractère odorant de la plante.
 - comosum, vient du latin comosus : longs cheveux, en référence au toupet qui termine sa hampe florale (muscari chevelu).
Semble être originaire du Moyen-Orient; adventice de la vigne, elle l'aurait suivie dans l'extension géographique du vignoble.
Dernière modification le : 2016-12-23
Retour page précédente