Qui a besoin d'une température élevée pour vivre.

Echinochloa muricata (P.Beauv.) Fernald

Poacées

Echinochloé muriqué, Panic épineux.

Photographies

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Echinochloa muricata
Feuilles planes dont les bords sont légèrement ondulées par endroits. Le limbe se poursuit sur la gaine en s'amenuisant progréssivement.
Inflorescence formée de grappes en épi. Les épillets sont porteurs d'une arête aigüe; toutes ces arêtes saillantes, au long de l'épi, lui confère une allure hérissée.
Echinochloa muricata
Les épillets sont , globalement, de deux sortes :
- à brève pointe : ils sont porteurs de fleurs fertiles
- à très longue arête : ils sont stériles
Echinochloa muricata
Echinochloa muricata
L'épillet comporte deux écailles :
- la plus externe, courte et bombée, a une surface rugueuse couverte de petits poils et se termine par une pointe membraneuse.
- la plus interne, nettement plus grande, est celle qui porte la longue arête pointue.

Pour en savoir plus

Références: Echinochloa muricata (P.Beauv.) Fernald
Synonymes: Voir T.B.
Code nomenclatural: bdtfx-nn-23412
Code   taxonomique: 9893
Signes particuliers: Plante très semblable à Echinochloa crus-galli (voir la fiche correspondante).
Elle en diffère par un port d'ensemble souvent couché-redressé et surtout par l'aspect rugueux de l'écaille externe de l'épillet et la présence , sur ses franges, de poils bulbeux à la base (se munir d'une loupe).
Mode de vie: Plante annuelle ou vivace.
Floraison de VII à X.
Plante de lumière et plutôt . thermophile .
Sols moyennement humides de nature limono-vaseuse.
Biotope: Franges sableuses de la Loire à l'étiage.
Fréquence locale: Assez rare mais en expansion.
Usages: Pas d'usage spécifique.
Histoire & histoires: Etymologie:
 - Echinochloa : mot forgé à partir de 2 mots grecs :
    Echinos, hérisson
    chloa, gazon....dans le sens d'herbe en général.
    Le tout pour dire que cette « herbe » est... hérissée (!) de poils raides.
 - muricata : du latin muricatus, « garni de pointes » . Ce mot a fourni l'adjectif muriqué qui est spécifiquement d'usage botanique ; il désigne des surfaces munies de pointes courtes et robustes. C'est ici le cas de l'écaille externe de l'épillet (voir le schéma ci-dessus).
 - P.Beauv. : Ambroise Marie François Joseph Palisot de Beauvois, naturaliste français (1752-1820).
 - Fernald. : Merritt Lyndon Fernald (1873- 1950) botaniste américain.

La plante est originaire d'Amérique du Nord.
Dernière modification le : 2016-12-23
Retour page précédente